Petit break à 2....

Publié le





Pas de petites croix cette fois-ci mais juste un p'tit mot pour vous dire que je pars dès cet après-midi pour 3 jours à la mer en z'amoureux et sans aucun de nos 4 (et 5) loulous-louloute.....

Après un hiver pas facile avec notre entourage (les reconstructions amoureuses ne sont jamais bien perçues par "les autres" surtout quand on vit dans un petit village), je pense que ça va nous faire du bien...
On a donc réussi à "se débarrasser", caser,  laisser mes 2 loulous (merci papa-maman) pendant que ceux de chéri-chéri sont chez leur maman, et nous, on va SOUFFLER et penser (enfin !!) à nous !!
Bon, la météo n'a pas l'air clémente, mais comme on dit "peut importe le temps, l'essentiel est de se retrouver un peu à 2...". J'ai quand même prévu les maillots de bain, au cas où....

A mon retour, la semaine prochaine, je vous montrerais les jolis trésors que j'ai reçu de Blandine et aussi sûrement qq photos de notre WE !!!


A bientôt !!!

Commenter cet article

Cerise violette 05/09/2008 12:36

je n'ai jamais bien compris pourquoi les gens chouchoutent les gens malheureux et critiquent ceux qui reconstruisent et sont dynamiques . Le bonheur c'est plutôt sympa à cotoyer , non ? Les tristes ont besoin de soutien et les joyeux de compliments . Bon anniversaire (je viens de lire le blog de Pollux ) . Bises

valy44 24/05/2008 13:04

Profites bien de ces instants !super la photo !

Clairefontaine 23/05/2008 17:26

Tu as l'air d'avoir vécu des moments "lourds" alors je comprends cette envie de souffler et de se retrouver alors je te souhaite quelques bons jours de vacances, profitez-en bien et faites le plein de zen!! Bises et à bientôt avec plaisir pour lire tes prochains articles...

nathflo 23/05/2008 14:50

profitez en bien, ça fait du bien de se retrouver à 2 !bon webises nathalie

fannyl 23/05/2008 13:21

profitez bien de votre week end et oubliez tous les comérages. Je sais se que s'est de vivre dans un petit village où tout le monde se croit obligé de s'occuper de la vie des autres et de donner son opinion. C'est vraiment fatiguant, parfois l'anonymat des grandes villes a du bonbisesfrançoise